Bouteille en verre ou en plastique, laquelle est la plus écologique ?

Le verre est devenu très populaire au sein de la communauté “zéro déchet”, contrairement au plastique qui soulève de plus en plus de questions de santé et environnementales.

Se mettre au “verre”, est-ce la solution écologique absolue ? La bouteille en verre est-elle réellement le meilleur choix environnemental comparée à la bouteille en plastique ?  La réponse n’est pas aussi évidente qu’on ne le croit…

La bouteille en verre

Commençons par la bouteille en verre, la matière préférée de la communauté “zéro déchet”. 

Pourquoi choisir la bouteille en verre ?

Le verre étant un matériau non poreux et imperméable, il n’y a pas d’interaction entre la bouteille en verre et l’eau qu’elle contient, ce qui évite tout arrière goût désagréable.

Une matière première problématique

Savez-vous grâce à quelle matière première est fabriquée votre bouteille en verre ? Le sable ! Mais pas n’importe lequel, celui des rivières et des fonds marins.

Le fait d’extraire ce sable de son environnement naturel perturbe l’écosystème en retirant les micro-organismes constituant la base de la chaîne alimentaire.

De plus, le retrait du sable des fonds marins augmente les risques d’inondation et d’érosion, impactant considérablement la qualité de vie des habitants proches des côtes.

Un autre problème : le verre est plus lourd que le plastique. Cela signifie que son transport émet plus de CO2 et qu’il coûte plus cher à transporter que le plastique.

Recyclage et fin de vie du verre

Recyclable à l’infini sans jamais perdre de sa qualité et sa pureté, le verre peut revenir à son utilisation d’origine peu importe le nombre de fois qu’on le recycle.

Pourtant, le verre n’est pas recyclé de la même manière dans tous les pays. En France, la majorité du verre est recyclé. Selon Eurostat, 77,1 % du verre à été recyclé en 2019, soit plus de 3 bouteilles sur 4.

Le verre non recyclé est souvent broyé pour être utilisé en tant que couverture de décharge. Les couvertures de décharge sont utilisées pour dissuader les nuisibles, couvrir les odeurs désagréables et prévenir les incendies. Cependant, l’utilisation de verre pour couvrir les décharges n’est pas favorable à l’environnement.

Attention à la petite particularité du verre coloré, qui ne peut qu’être recyclé et fondu avec des couleurs similaires. Pensez donc à bien vérifier la benne où vous jetez votre verre, il y en a souvent une pour le verre transparent et une pour le verre coloré !

 

La bouteille en plastique 

Passons maintenant à la bouteille en plastique. Très souvent critiqué par les écologistes, découvrons pourquoi le plastique reste l’emballage principal des bouteilles d’eau.

Pourquoi la bouteille en plastique ?

La bouteille en plastique est légère et solide, ce qui permet de la transporter partout. C’est aussi une matière facile à stériliser, ce qui protège des contaminations bactériennes. 

Cependant, une nouvelle question de santé se pose : celle des micro plastiques dans les bouteilles en PET.

En effet, selon un rapport publié en 2017 par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a relevé la présence de particules de plastique comprises entre 100 et 6,5 microns dans les eaux en bouteilles 1. Une particule assez petite pour traverser l’intestin et pénétrer le corps.

Le saviez-vous ?

Les bouteilles en PET Velleminfroy sont issues de résine de haute qualité, ce qui empêche les interactions entre le plastique et l’eau qu’il contient. Une étude dans un laboratoire indépendant a démontré qu’une fois embouteillée, l’eau de Velleminfroy ne contenait aucune particule micro-plastique 2 !

Une matière première controversée

Dans la plupart des cas, le plastique est conçu à base de pétrole, une matière première non renouvelable et donc non durable. Le forage et le transport du pétrole perturbent les écosystèmes terrestres et marins, c’est pour cette raison que le plastique inquiète tant les écologistes.

Recyclage et fin de vie du plastique

En 2020, le taux de recyclage du plastique s’élève à 28% contre 85% pour le verre. La majorité du plastique se trouve donc dans les décharges ou dans l’environnement.

Quand il est recyclé, le plastique est recyclable de façon limitée. En effet, quand il est recyclé, le plastique ne peut qu’être recyclé à la baisse. C’est-à-dire que l’article final aura une moins bonne qualité et finira par devenir un déchet. De plus, pour recycler du plastique, il faut rajouter du nouveau plastique !

 

Verre ou plastique, qui est le plus écologique ?

Comme nous avons pu le voir, le verre pose également un problème environnemental, mais il reste tout de même la solution la plus écologique et la plus respectueuse de la santé.

En effet, le verre est recyclable à l’infini sans jamais perdre de sa qualité et son taux de recyclage est supérieur à celui du plastique. En choisissant la bouteille en verre, vous préservez le goût de l’eau et vous évitez le cumul des déchets plastiques.

Si toutefois vous souhaitez opter pour une bouteille en plastique pour des raisons pratiques, choisissez une bouteille en PET à base de résine de haute qualité comme celle de Velleminfroy. En effet, le PET épais et de qualité utilisé par Velleminfroy, empêche la présence de micro plastiques dans l’eau.

 

1 Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, Microplastics in fisheries and aquaculture, 2017.

2 Eurofins, laboratoire indépendant, Évaluation de la teneur en micro-plastiques, Eaux minérales de Velleminfroy, 29-08-2018