Spécial Covid-19 : S’hydrater correctement au quotidien avec une eau pure et adaptée à ses besoins

Près de 60 % du corps humain est constitué d’eau, cette proportion varie selon les organes pour atteindre même 80 % dans les poumons, le cœur et le sang1! Cette eau doit être renouvelée en permanence car nos réserves s’épuisent très rapidement.

Si la déshydratation aiguë est relativement rare, les états de déshydratation chronique sont malheureusement très fréquents, les chiffres sont édifiants : 77% des adultes et 90% des enfants ne boivent pas suffisamment sans en avoir conscience2, en se situant sous les repères hydriques définis par les autorités de santé3.

Le coronavirus circule toujours en France et les fortes chaleurs vont arriver : deux motifs qui justifient d’être d’autant plus soucieux de ses apports quotidiens.

L’un des premiers symptômes de la Covid-19 est la fièvre. Elle intervient dans près de 88%4 des cas. Il s’agit de la première arme naturelle de l’organisme qui, en se plaçant en surrégime thermique, peut se débarrasser d’un grand nombre d’hôtes indésirables qui sont incapables de survivre en milieu surchauffé. La fièvre est donc bénéfique, mais attention, celle-ci doit être maîtrisée, surtout en cas de forte chaleur. Conserver une bonne hydratation devient dans ce cas absolument vital. Elle permettra de soutenir la transpiration afin de réguler la température, tout en empêchant une déshydratation qui serait très rapide et aurait pour conséquence immédiate la dégradation de l’état général et l’augmentation des symptômes de la maladie.

Nous le savons désormais que trop bien : les personnes âgées sont les plus à risques de développer des formes graves de Covid-19 et elles subissent également le plus lourd tribut lors des épisodes caniculaires. C’est aussi chez elles que la déshydratation est la plus fréquente, la sensation de soif diminuant fortement avec l’âge.

La déshydratation chronique est responsable de perturbations métaboliques générales liées notamment à un ralentissement des fonctions enzymatiques et pouvant se traduire sur le plan clinique par des signes généraux comme une fatigue chronique, maux de tête, troubles digestifs, accélération du rythme cardiaque5,6De nombreux effets néfastes susceptibles de diminuer la résistance d’une personne déjà à risque.

Par ailleurs, les séniors doivent répondre à d’autres besoins qui leur sont spécifiques.

Pour ces multiples raisons, il est essentiel que les séniors, plus encore que les autres, veillent à leur parfaite hydratation tout en répondant aux besoins nutritionnels spécifiques qui sont les leurs.

L’eau minérale naturelle de Velleminfroy permet de répondre parfaitement à ces nombreux enjeux :

  • La consommation quotidienne d’un litre et demi apporte 765 mg de calcium, et 100 mg de magnésium, soit respectivement 95% et 26% des apports de référence en calcium et magnésium pour la journée8,9.
  • Elle contient moins de 20 mg/l de sodium, c’est-à-dire qu’elle convient à un régime pauvre en sodium, parfaitement adapté aux personnes présentant une hypertension artérielle9.
  • Enfin, d’un point de vue plus global, l’eau de Velleminfroy est d’une grande pureté en étant notamment exemptes de nitrates, de pesticides, de résidus de médicaments, et de microplastiques.

L’eau minérale gazeuse de Velleminfroy présente également le même intérêt puisqu’elle possède la même composition minérale. Elle apportera par ailleurs un plaisir gustatif supplémentaire qui favorisera d’autant une hydratation régulière.

Tout comme il est nécessaire de manger équilibré afin d’apporter l’énergie et chacun des nutriments nécessaires à un fonctionnement normal de son organisme, conserver une hydratation quotidienne parfaite avec une eau de qualité est tout aussi indispensable, d’autant plus dans ce contexte épidémique.

La règle à suivre est simple, tous doivent l’appliquer : il faut boire avant d’avoir soif afin d’entretenir l’hydratation en permanence.

Références :

1 Marieb, Hoehn, Anatomie et physiologie humaines, Pearson Education France, 2014.
2 Enquêtes CCAF 2010 et 2013. Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie (Credoc) et Institut européen de l’hydratation (EHI).
3 EFSA. European food safety authority, Scientific Opinion on Dietary Reference Values for water. EFSA Journal 2010; 8(3):1459. (Ndlr: 1,75 litre d’eau pour les hommes et 1,4 litre d’eau pour les femmes)
4 Coronavirus Pandemic (covid-19), the data on the coronavirus pandemic, Max Roser, Hannah Ritchie, Esteban Ortiz, Joe Hasell, may 2020
5 Spigt, M. G. et al. Increasing the daily water intake for the prophylactic treatment of headache: a pilot trial*. European Journal of Neurology 12, 715–718 (2005)
6 Popkin, B. M., D’Anci, K. E. & Rosenberg, I. H. Water, hydration, and health. Nutrition Reviews 68,439–458 (2010).
7 Rayssiguier Y, Durlach J, Guex E, Rock E & Mazur A (1993): Magnesium and aging I. Experimental data: importance of oxidative damage.Magnesium.
8 Règlement 1169/2011. (Ndlr : la valeur nutritionnelle de référence (VNR) est un repère unique qui couvre le besoin moyen d’une personne en bonne santé et qui sert de référence. Elle est de 800 mg/jour pour le calcium et de 375mg par jour pour le magnésium.
9 Monographie « Eau minérale de Velleminfroy, nutrition et dynamique biologique », 2016-2020, Dr Christian Recchia et Coll.