La gamme verre, l’élégance sur toutes les tables

La plus belle table mérite la plus belle des eaux ! Tel un grand cru, l’eau minérale de Velleminfroy, qui est appréciée depuis 1859, se pare d’un nouvel écrin en verre incarnant le goût et le raffinement à la française. Du plus bel effet sur les tables de restaurants et des fins gourmets, elle sublimera tous les mets, du plus authentique au plus sophistiqué, sans les dénaturer.

Outre son plaisir gustatif reconnu par le concours international des Eaux Gourmet 2018, elle présente de nombreux atouts qui permettent de prendre soin de soi autour d’une bonne table :

  • pauvre en sodium : elle limite les apports en sel,
  • des sulfates pour faciliter la digestion et l’élimination des toxines,
  • un pH à 7,4 en adéquation parfaite avec le pH sanguin (pour la version plate),
  • zéro nitrates, zéro pesticides, zéro médicaments : une pureté remarquable,
  • et toujours le calcium et le magnésium en plus !

Medaillée

Au concours international des Eaux Gourmet, catégorie “Eaux plates de caractère”.

La seconde édition de ce concours organisé par l’Agence pour la Promotion des Produits Agricoles (AVPA) s’est tenue à Paris le 20 mars 2018. Le jury était composé d’experts, de gastronomes, de spécialistes du goût et de représentants de l’Académie Culinaire de France devant départager 75 eaux, parmi lesquelles les plus réputées en France, en provenance de 19 pays différents.


Velleminfroy, un héritage impérial

Napoléon III était un fervent adepte des eaux minérales et du thermalisme

C’est en Franche-Comté, dans une nature préservée depuis toujours, que l’eau de Velleminfroy puise toutes ses qualités minérales, sa pureté et sa saveur unique.

Découverte fortuitement en 1829 par un médecin, le Docteur Jacquez, l’eau minérale de Velleminfroy suscite rapidement un vif intérêt. Le 29 décembre 1859, après approbation de l’Académie Impériale de Médecine, elle est « autorisée à être exploitée pour l’usage médical et à être livrée au public» par décret Impérial, sous le règne de Napoléon III. Car l’Empereur est un fervent adepte des cures thermales, le thermalisme connaîtra grâce à lui un essor considérable sous le Second Empire.

Reconnue durant le Second Empire, Velleminfroy mérite le titre d’eau impérialeCe grand intérêt de Napoléon III pour les stations thermales le conduira à autoriser l’exploitation de sources minérales aux vertus reconnues, dont celle de Velleminfroy, qui profitera de cet engouement tout au long du XIXème siècle notamment. Aujourd’hui, forte de cet héritage impérial, Velleminfroy renaît pour apporter ses nombreuses qualités à tous ceux qui attendent bien-être et plaisir !